Contact mairie

Mairie - 07120 Labeaume
Tel : 04 75 39 64 23
mail

Horaires :

Lundi, mardi, mercredi, vendredi et samedi

9h - 11h30

Fermé le jeudi

La fontaine du Sablas

> Curiosités > Le Village

La fontaine du Sablas et son histoire

fontaine1Les fontaines jadis avaient une grande importance dans la vie publique du village. De part leurs lieux d’implantation, toujours bien accessibles souvent au centre du village comme cela est le cas à Labeaume, il permettait de rassembler les gens. On peut imaginer avec facilité les lavandières en train de battre ou rincer le linge le va et vient des personnes, afin de s’approvisionner en eau courante. Le progrès avançant dans bon nombre de nos villages se posa le problème de diversifier l’emploi de ces fontaines tout en les aménageant en point d’eau, lavoir, abreuvoir etc.. De nos jours une réadaptation s’impose de par l’arrivée des touristes qui ont soif de ce patrimoine de jadis. Aussi nos fontaines autrefois si prisées et indispensable à la vie de tous les jours se sont trouvées une reconversion dans l’élément décoratif de notre village. Mais voyons de plus près en retraçant l’histoire des trois fontaines du village (chef-lieu) de Labeaume.

Avant la révolution le seul point d’eau du village provenait du haut de la calade du rieu (rieu signifie ruisseau en occitan,). L’emplacement aménagé est encore visible de nos jours mais étant approvisionné d’un grand débit d’eau que par gros orage. Il s’est ensuite greffé une deuxième source à une époque indéterminée, située sous une voûte et une 3ème place du Sablas. L’ensemble est desservi par gravitation. L’eau provient de l’intérieur de la maison aux voûtes superposées et sort d’une faille de la roche pour être stocké dans une petite anfractuosité rocheuse. Celle-ci s’écoule ensuite par gravitation dans une tuyauterie aménagée accédant au trois points de collecte, le trop plein d’eau pouvant éventuellement s’écouler dans la Calade du rieu.

L’an 1864 à onze heures du matin, s’est réuni le conseil municipal afin d’étudier le projet envisagé au cours d’une autre séance et la présentation d’un devis d’une fontaine publique. Mr le Maire Mr Arzalier Gabriel présente les ressources communale ses fait constaté qu’il n’y a aucun fond disponible pour pourvoir à sa construction, en conséquence, il propose de voter une imposition extraordinaire de 613 F 80 montant du coût, afin de subvenir aux frais. Après avoir délibéré, le conseil autorise cette imposition extraordinaire pour 1865.

Le devis estimatif, datés du 30 avril 1864, propose pour la réalisation :

fontaine2La réalisation de fouille et maniement de déblai pour pose de tuyaux d’une longueur de 96m, large de 0,70 m et d’une profondeur de 1m avec une évaluation de 67mètres carré 20 de fouille. Les tuyaux seront construits avec du ciment, d’un bassin circulaire sur la place du Sablas afin de recevoir les eaux. Ce petit monument architectural construit en pierres calcaires de pays taillées et bouchardées fin. De 2m intérieur et 2m50 extérieur, d’une hauteur de 0m70 comportant un rebord, les joints seront au ciment. Au milieu sera créé une colonne carrée taillée de la même manière d’une hauteur totale de 2m50. Cette colonne sera creusée en son centre .afin de passer la tuyauterie jusqu'à une hauteur de 1m50. Le fond sera constitué d’un glacis et le tour extérieur sur 0m60 demandera la pose d’une grille d’évacuation d’eau et d’un robinet en cuivre jaune. Le devis a été établi par Mr Antoine Codal architecte à Joyeuse.

Le devis se décompose de la somme suivante :

  1. les fouilles sur 96m de longueur : 100,80 F
  2. les tuyaux et remblais compris : 312,00 F
  3. bassin circulaire en pierre taillé avec colonne centrale carrée chaux maçonnerie fondation et 4 barres de fer :  150,00 F
  4. glacis de l’intérieur du carré : 15,00 F
  5. glacis extérieur : 6,00 F
  6. robinet en cuivre : 30,00 F

Total : 613,80 F.

Entre la décision et la réalisation se seront écoulées environ 2 ans à savoir 1ère présentation au conseil du devis estimatif de l’architecte le 15 mai 1864 et adoption de la forme du paiement. Le 24 septembre 1864 par décret impérial la commune est autorisée à une imposition extraordinaire pour l’exercice, en 1865 de la somme de 613 F afin de construire la fontaine. Le 8 mai 1866 Mr le Maire et Mr Reynaud Isidore maçon demeurant à Labeaume signeront un traité de gré à gré pour la construction de la fontaine. Le 19 mai sera consigné par écrit à la préfecture le divers enregistrement obligatoire et en octobre 1866 un arrêté contre signé attestait la bonne exécution des travaux.

fontaine3La fontaine est restée à peu près identique depuis sa construction sauf son chapiteau qui a disparu suite à une crue de la rivière qui la décelée en 19.. . Ce chapiteau a été remisé de côté afin d’être repose. Malheureusement une personne peu scrupuleuse là dérobé entre temps. Lors de sa construction l’eau s’écoulait par un seul robinet et pendant de nombreuses années deux canons de fusil servaient à faciliter l’écoulement de l’eau, puis en 1993, les deux canons de fusil par deux ferronneries en fer forgé.

Photo représentant la fontaine telle qu’elle se trouvait lord de sa construction, l’harmonie en est simple mais sans reproche.

Espérons qu’un jour futur le charme de notre fontaine puisse être à nouveau dévoilé à nos yeux dans sa beauté d’antan.

Sources cahiers des délibérations et archives municipales de Labeaume

Bulletin municipal de Labeaume, " Le Labeaumois ", 2000, N°10

Gérard Marron Jean-Claude Fialon