labeaume-logo logo-village-de-caractere

Contact mairie

Mairie - 07120 Labeaume
Tel : 04 75 39 64 23
mail

Horaires :

Lundi, mardi, mercredi, vendredi et samedi

9h - 11h30

Fermé le jeudi

Épidémies

> Curiosités > Histoire de Labeaume

Les épidémies à Labeaume

Les épidémies furent très nombreuses au cours des siècles passés. De nombreux facteurs ont favorisés cette expansion. Le manque absolu d'hygiène et de propreté s'accentuaient avec des catastrophes naturelles. Les terribles gelées ou inondations. Mais aussi de grosses sécheresses ont entraîné inévitablement un manque de nourriture, causant la disette. Les troubles duent aux guerres de religion ou nationales. Les soldats de retour des armées qui se trouvent être contaminés. L'hébergement forcé de troupes royales, de passage dans la région, accentuant ou emmenant avec eux la contagion.

La peste, cette cruelle épidémie, fléau des temps anciens, qui provoquait il y a encore peu de temps, une grande terreur uniquement en invoquant ce nom. Elle dévasta le Vivarais en 590. Viviers eut beaucoup à en souffrir en l'an 1000 ainsi qu'en 1033 mais aussi de 1348 à 1349, pour revenir en 1361, en 1374, 1549, 1580, 1586, 1606, 1626 et 1627. Elle atteindra son point crucial en 1629 dans la région proche, pour continuer sporadiquement jusqu'en 1633 et apparaître de nouveau en 1640,1643, 1694, 1720,1722 durant huit interminable mois.

Mais il ne faut pas oublier, la lèpre, aggravée par le retour des croisades, qui perdura durant tout le XIVème, une partie du XVème et XVIème siècle. Quelques dates bien marquantes en 1432, 1455, 1461, 1465, 1472, 1477, 1478, 1495, 1522, 1527, 1531.
La coqueluche fit des ravages en Vivarais en 1583, 1586, 1587.
Le choléra parvint en Vivarais en 1832 où il apparaît pour la première fois, puis en 1854 et enfin en 1884 et 1885 où il entraînera de nombreux décès y compris dans la commune. Cette date marquera la première grande épidémie vieille d'à peine plus d'un siècle.
La variole fit également mourir beaucoup de personnes en 1759, 1771, 1746, 1870, 1873, 1874 et 1886 mais bien mois spectaculairement car le vaccin fut découvert vers 1776.
La tuberculose fit aussi beaucoup de victime notamment en 1850 et 1920.

Il ne faut pas oublier la typhoïde et la grippe espagnole qui sévirent en 1918. Aujourd'hui ces anciennes maladies n'apparaissent plus sur notre continent grâce au connaissances d'hygiène notamment ainsi qu'à la disparition de conflis. Par contre d'autres maladies apparaissent regrouper avec le changement de vie, tributaire du progrès mais la médecine est là et veille énergiquement avec nos chercheurs qui ne cessent de découvrir de nouveaux produits de plus en plus sophistiqués pour combattre tout cela, faisant reculer de jour en jour plus loin l'espérance d'une vie plus tardive.